Entre ciel et steppe

Jeudi 13 juin 2019 - Nous quittons ce matin Oulan-Oudé pour les derniers kilomètres sur les routes de Bouriatie, jusqu’à la petite ville de Kiakhta et le poste frontière d’Altanbulag. Malgré un trafic relativement faible (que l’on pourrait qualifier même d’extrêmement fluide !), les formalités de passage de frontière nous occupent près de… 3 heures 40 ! Ici, ce n’est pas Schengen, c’est le moins que l’on puisse dire ! Nous y trouvons la bureaucratie dans toute sa splendeur, la vitesse des contrôles du côté russe comme du côté mongol dépendant du bon vouloir et de la bonne humeur des douaniers. Pas de chance aujourd’hui, ils n’avaient pas franchement envie de rigoler ! Il faut toujours être positif. Nous aurons pu ainsi mesurer la chance que nous avons de pouvoir circuler si librement dans notre petit espace européen. Les accords de Schengen ont quand même de bons côtés !

Nous voici donc en Mongolie, un des grands moments de ce voyage. Accompagnés désormais par le sympathique Orkhon, notre guide mongol monté à bord de l’autocar à la frontière, nous découvrons les premiers paysages de steppes, la carte postale du pays. Notre arrivée tardive à Oulan Bator n’est qu’une péripétie. Les paysages et la lumière de Mongolie nous ont déjà envoûtés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>