Bon baiser d’Asie

Jeudi 30 mai 2019 - Nous découvrons ce matin Perm dont le nom est lié, par l’imagination débordante de Jules Verne, à celui de Michel Strogoff qui y débarqua à bord du vapeur Le Caucase en provenance de Nijni-Novgorod.

Située sur la rivière Kama, un des principaux affluents de la Volga (1805 km de long, plus de 2 fois la longueur du Rhône !), Perm s’est appelée Molotov de 1940 à 1957, du nom de Viatcheslav Molotov, diplomate et ministre des Affaires étrangères de l’URSS (et passé à la postérité pour le cocktail portant son nom et dont il n’est absolument pas l’inventeur !). Ville industrielle de plus d’un million d’habitants, elle constitue pour nous surtout la dernière étape européenne de notre croisière routière. Nous quittons donc Perm avec l’Oural en ligne de mire.

Nous atteignons la fameuse frontière Europe-Asie en fin d’après-midi, à quelques kilomètres de Ekaterinbourg (et à 1678 km de Moscou !). Ici, point de contrôle de police, point de douanier, mais un obélisque placé sur la ligne de partage des eaux. Le lieu est bien sûr mythique, le moment unique. Nous profitons de l’endroit pour déboucher quelques bouteilles de champagne embarquées dans les soutes du car à Brest. Comme nous, elles ont traversé tout le continent, l’Europe, de l’Atlantique à l’Oural, si chère au général De Gaulle. Nous l’avons fait, c’est un bon début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>