Irkoutsk, la ville en dentelle

Lundi 10 juin 2019 - Ça y est ! Nous y sommes ! À 5185 km de Moscou et après 1087 km parcourus depuis notre départ de Krasnoïarsk, nous débarquons du Transsibérien en gare d’Irkoutsk, à quelques mètres seulement de l’Angara, la rivière qui traverse le « Paris de la Sibérie ».

Nous sommes à Irkoutsk, une ville mythique que nous connaissons depuis notre enfance grâce à Jules Verne et Michel Strogoff, le messager du tsar qui devait prévenir le grand duc de l’arrivée des hordes tatares menées par le traître Ivan Ogareff.

Comptoir fondé en 1652 pour la traite des fourrures avec les Bouriates, Irkoutsk fut d’abord une petite forteresse que les Cosaques érigèrent sur la rivière Irkout, à son embouchure dans l’Angara (d’où le nom « Irkoutsk »). Irkoutsk est une ville ancienne donc, fondée avant même Saint-Pétersbourg. Aujourd’hui accueillante, la ville est pourtant, depuis ses débuts, associée à l’exil. En 1753, lorsque la peine de mort est abolie, une nouvelle punition est introduite, la « mort politique ». Le condamné est privé de tous ses privilèges sociaux et politiques, et envoyé en exil en Sibérie. C’est grâce à ces exilés, notamment les aristocrates qui menèrent la tentative de coup d’État militaire à Saint-Pétersbourg le 26 décembre 1825 afin d’obtenir du futur empereur Nicolas Ier une constitution (on les appelle les Décembristes ou Décabristes), que la ville est devenue très tôt un foyer culturel majeur. Leur souvenir est omniprésent à Irkoutsk. Tout comme celui de ces exilés venus, volontairement ou de force, mettre en valeur de nouvelles terres de Sibérie, travailler sur les gigantesques chantiers (barrages hydroélectriques, lignes transsibériennes dont le BAM (Baïkal-Amour-Magistral, une branche Nord du Transsibérien). C’est ainsi qu’Irkoutsk est devenue une ville cosmopolite de plus de 600 000 habitants, peuplée de Russes, Biélorusses, Polonais, Ukrainiens, Baltes, Tadjiks, Géorgiens… Des populations qui se sont installées ici et y ont prospéré. En plus d’une vingtaine d’églises orthodoxes, Irkoutsk possède encore aujourd’hui deux églises catholiques, une mosquée, une synagogue, un temple bouddhiste.

Irkoutsk est une belle ville. Elle abrite notamment une remarquable architecture en bois, des maisonnettes aux allures de campagne, véritable dentelle de bois, en plein centre historique ! La ville est de plus située à seulement 66 km du fameux lac Baïkal, la plus grande réserve d’eau douce de la planète !  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>