26 juin : Tchita, Mogocha

Départ matinal vers Mogocha, environ soixante  kilomètres nous roulons sur la mauvaise route, qui  est remplacée par une route bien lisse. Le paysage de la Sibérie orientale nous impression, nous avançons dans un défilé de paysages extraordinaires, les plus beaux et les plus envoûtants depuis que nous naviguons en Sibérie. Des collines douces, usées par le temps, au milieu desquelles le ruban de bitume ou de terre file en ligne droite, jusqu’à se perdre dans le ciel, avant de replonger dans un nouveau décor de vallons verdoyants. Et ainsi de suite.

Nous arrêtons dans un café pour le déjeuner. C’est un routier tenu par Larisa et sa fille Nadejda, les Bouriates charmantes et accueillantes, nous nous sommes régalés d’un repas fait maison dont les ingrédients viennent de son jardin. Nous reprenons la route vers Mogocha appréciant l’hospitalité et l’accueil sympathique des dames Bouriates.

En fin d’après-midi nous arrivons à Mogocha, petite ville avec plus de 13 000 habitants, fondée en 1910. Ce sont des maisons en bois noircies, les habitants nous regardent étonnement car notre bus a emmené les premiers touristes dans cette ville.

L’infrastructure de la ville ne permet pas de mettre tout le groupe dans un hôtel, il manque d’hôtellerie et c’est une ville de passage. Le groupe donc est devisé en trois petits groupes pour se loger dans trois différents hôtels situé non loin l’un de l’autre. Et n’oublions pas qu’on est au fond de la Sibérie…

Après un dîner ensemble tout le groupe, chacun rentre dans son hôtel, Jean Yves notre chauffeur fait l’omnibus, demain une autre aventure devant nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>