09/06/2017 : Les gueules noires de Sibérie 

Nous quittons ce matin Kemerovo, ville méconnue de 554.000 habitants qui est le centre administratif du Kouzbass, une des grandes régions minières et industrielles développées par les Soviétiques dans le cadre des fameux plans quinquennaux (comme le Donbass, en Ukraine). Le Kouzbass, dont le nom est une abréviation de « bassin du Kouznetsk », s’est développé autour de mines de charbon, découvertes en 1721 et exploitées réellement à partir de 1851. Le charbon est extrait ici en grande partie dans des mines à ciel ouvert. Le Kouzbass assure à lui seul 30% de la production russe. Les réserves sont énormes, estimées à plus de 400 ans. On n’a pas fini de voir des gueules noires en Sibérie!
Nous quittons donc le Kouzbass, pour une étape de 550 km à travers la taïga sibérienne, jusqu’à
Krasnoïarsk, sur le fleuve Ienisseï, frontière naturelle entre Sibérie occidentale et Sibérie orientale. Nous arrivons déjà en Sibérie orientale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>