04/06/2017 : Raspoutine, un moujik de Sibérie

Notre parcours du jour, de Tioumen à Tobolsk, passe par Pokrovskoïe, une bourgade comme les autres dans les plaines de Sibérie occidentale, sur la rive gauche de la rivière Toura. Une bourgade comme les autres? Pas tout à fait, puisqu’elle a vu naître en 1869 un des personnages les plus influents et les plus controversés des dernières années de la Russie impériale, Grigori Raspoutine. De cette modeste maison que nous visitons ce matin, au palais Youssoupov à Saint-Pétersbourg où il fut assassiné en décembre 1916, l’histoire de Raspoutine est une étonnante ascension sociale qui l’a mené jusqu’au palais impérial, à la fois comme guérisseur du tsarévitch et comme confident de la tsarine. Son influence lui aura été fatale.

Par une coïncidence curieuse, ce fut à bord d’un bateau navigant sur la Toura que le tsar Nicolas II et toute la famille impériale furent déplacés jusqu’à Tobolsk, pendant l’été 1917. Le bateau passa devant Pokrovskoïe. La légende raconte que la tsarine Alexandra ne pouvait détacher son regard du grand clocher blanc qui dominait les toits du village. C’est un destin incroyable que nous découvrons à Pokrovskoïe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>