Tobolsk, le Kremlin des Cosaques

Dimanche 2 juin 2019 - Nous quittons ce matin Tioumen en suivant la rivière Toura. Direction Tobolsk, petite ville oubliée de Sibérie Occidentale, fondée en 1587 par les Cosaques et qui fut, jusqu’en 1830, capitale administrative de la Sibérie.

Ville historique, Tobolsk a souffert d’être restée à l’écart de la ligne ferroviaire transsibérienne construite à la fin du XIXe siècle. Elle ne compte aujourd’hui que 100.000 habitants, ce qui en fait une petite ville en comparaison avec ses voisines Tioumen et Omsk.

Tobolsk possède le seul kremlin construit au-delà de l’Oural, bâti au début du XVIIIe siècle par les Cosaques. Le seul kremlin de Sibérie et l’un des douze que compte encore la Russie aujourd’hui, le 7e sur notre itinéraire, après celui de Novgorod, de Moscou, de Rostov-le-Grand, de Souzdal, de Nijni-Novgorod et de Kazan.

Notre itinéraire de Tioumen à Tobolsk passe par Pokrovskoïe, une bourgade qui a vu naître en 1869 l’un des personnages les plus influents et les plus controversés des dernières années de la Russie impériale, Grigori Raspoutine. Son histoire étonnante est celle d’une improbable ascension sociale, celle d’un moujik de Sibérie qui réussit à s’installer au palais impérial à Saint-Pétersbourg, à la fois comme guérisseur du tsarévitch et comme confident de la tsarine Alexandra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>