Souzdal, la plus belle matriochka

Dimanche 26 mai 2019 - Vous connaissez sûrement les poupées gigogne, ce que les Russes appellent matriochkas, des figurines creuses en bois qui contiennent une figurine similaire de taille plus petite. Cette seconde figurine renferme elle-même une autre figurine, et ainsi de suite. Une série comporte le plus souvent 5, 7 ou 10 poupées mais peut aller pour les grands modèles jusqu’à 64 !

Souzdal, avec ses allures de petit village (la ville ne compte que 12.000 habitants), est sans doute la plus belle ville de l’Anneau d’or. Comme une matriochka, elle réserve de belles surprises. Nichée dans la vallée de la rivière Kamenka, à une vingtaine de kilomètres au Nord de Vladimir, elle abrite pas moins de 200 monuments historiques, musées (dont un remarquable musée de l’architecture en bois), églises, kremlin, cathédrales, monastères… Et de magnifiques isbas, les maisons traditionnelles en bois, richement décorées.

Le temps semble s’être figé à Souzdal, une ville-musée que nous visitons en compagnie d’une guide remarquable, Valentina.

Après Souzdal, aux allures campagnardes, notre itinéraire nous mène jusqu’à Vladimir, dernière étape sur l’Anneau d’or. Vladimir nous replonge dans l’Histoire des principautés de la Russie médiévale, à une époque où la ville était la rivale de Moscou et de Kiev. De ce glorieux passé, elle conserve des édifices religieux remarquables, dont la cathédrale de la Dormition.

Nous faisons étape ce soir à Nijni-Novgorod, l’ancienne Gorki, sur la Volga. Nous sommes désormais à plus de 400 km à l’Est de Moscou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>