Helsinki, un petit avant goût de Saint-Pétersbourg

Vendredi 17 mai 2019 – Arrivée ce matin sous un soleil éclatant dans le port d’Helsinki après une très belle navigation de 16 heures en mer Baltique. Comme le départ de Stockholm, l’arrivée du ferry de la Silja Line dans la capitale finlandaise est magnifique. Le mastodonte se faufile entre de minuscules îlots granitiques pour accoster finalement en plein centre ville, à quelques centaines de mètres de la cathédrale luthérienne qui domine la place du Sénat.

Nous sommes en Finlande, à 390 km de Saint-Pétersbourg. La Russie est proche, et pas seulement par la géographie. Le Grand Duché de Finlande a été sous domination russe, des guerres napoléoniennes jusqu’à son indépendance en 1917. Le siècle de domination tsariste est encore bien visible dans l’architecture d’Helsinki, notamment autour de la très belle place du Sénat. Au centre de la place, se dresse la statue d’Alexandre II, un tsar russe qui octroya une certaine autonomie à la Finlande. Pas l’indépendance cependant, que les Finlandais obtinrent en 1917, profitant de la révolution bolchevique et de l’instabilité politique de l’autre côté du golfe de Finlande, à Saint-Pétersbourg.

Nous découvrons ce matin Helsinki en compagnie de notre guide Rodolphe Le Clech. Ville jeune, elle n’est capitale que depuis 1812 (au dépens de Turku, aujourd’hui 3e ville de Finlande). Plus simple et moins prestigieuse que sa voisine Stockholm, Helsinki est entièrement entourée par la mer. Son site est magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>