30/05/2017 : Un beau Kazan à la sauce Tatare

Un délicieux menu aux saveurs orientales nous attend aujourd’hui à Kazan, la capitale de la République du Tatarstan. A 800 km à l’Est de Moscou, la Russie nous offre un premier bain d’exotisme, inattendu sur les rives de la Volga. Un plongeon même, dans une région où les visages ont changé. Les Tatars seraient les descendants de hordes mongoles venues piller puis s’installer dans les steppes d’Europe, entre mer Noire et Caspienne, à partir du XIIIe siècle. Soumis par les russes au XVIe siècle, les Tatars ont prospéré dans l’ensemble russe puis soviétique, conservant notamment leur religion, l’Islam, qu’ils revendiquent fièrement en construisant en 2005, dans le kremlin de Kazan, la plus grande mosquée d’Europe après celles d’Istanbul. Kazan est indéniablement le centre religieux musulman de Russie. Nous visitons la magnifique mosquée Qolsharif, qui peut accueillir 6 000 fidèles mais sert principalement, en dehors des grandes fêtes religieuses, de musée de l’Islam. Les hauts minarets contrastent avec les bulbes bleus constellés d’étoiles dorées de la voisine cathédrale de l’Annonciation. Le mélange des genres est étonnant.

L’exotisme tatar, nous le dégustons aussi à table, à la typique « Maison de la cuisine tatare ». Au menu du déjeuner, de la viande (mais pas de steak tatar !), des charcuteries dont le saucisson de cheval, une des spécialités locales, et le « chak chak », dessert traditionnel tatar, à base de pâte et de miel.

Une promenade digestive sur la Volga s’imposait dans l’après-midi. Accompagnée d’un retour timide du soleil !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>