30 juin : Blagoveсhtchensk, Birobidjan, Khabarovsk

Le plus long trajet de tous nos parcours, 800 km dans la journée. Les trajets, les escales, les haltes dans un village ou ville de passage sont devenus  notre quotidien. Les réveils et départs matinaux ne nous dérangent pas, nous avons un autocar confortable pour dormir si on le souhaite mais nous ne voulons pas louper le paysage de l’extérieur qui varie d’une région à l’autre. Il est vrai que l’on découvre des paysages extraordinaires pendant chaque trajet qu’on n’attendait pas à voir dans la Sibérie Orientale ou l’Extrême Orient.

Petite halte d’aujourd’hui à Birobidjan, la capitale de la région autonome juive dont  l’histoire de cette région est à la fois étonnante et dramatique. La ville est au bord de la rivière Bira d’où vient son nom. En 1928, le pouvoir central soviétique invite les Juifs à se regrouper autour de la petite ville de Birobidjan, pauvre et perdue aux confins de la Russie et de la Chine. En 1934, Staline va encore plus loin en créant une « République autonome des Juifs ». Une manière, en apparence douce, de « régler » la question juive dans un pays alors profondément antisémite. Les Juifs y affluent non seulement du reste de la Russie mais de différents pays, dans cette région inconnue.

Mais dans des années 1949,  l’antisémitisme russe prend un caractère férocement répressif. L’identité de la petite région, devenue prospère, est brisée par la méthode stalinienne. Tous les centres culturels et religieux juifs sont fermés, ainsi que les écoles, les théâtres, les journaux… beaucoup de Juifs émigrent vers le nouvel Etat d’Israël, créé l’année précédente.

En 1991, Birobidjan acquiert le statut de Région autonome. Actuellement les Juifs ne représentent plus que 3% de la population totale. Une rapide tour panoramique pour découvrir la ville traversant les rues principale de Chalom Aleikum et de Lénine ; l’église orthodoxe et la synagogue qui était fermé malheureusement.

Nous reprenons la route vers Khabarovsk où nous rentrons en fin de la journée, la ville que nous découvrons demain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>