25/06/2017 : Mais où est passée la terre promise ?

Vous connaissez le Birobidjan ? L’Histoire de ce petit territoire que nous traversons aujourd’hui, sur notre itinéraire de Blagovechtchensk à Khabarovsk, est pour le moins étonnante.

La région du Birobidjan (36200 km2) a été fondée en 1934 à l’initiative de Staline pour donner à la communauté juive d’URSS un territoire, conformément à la constitution du 31 janvier 1924 qui garantissait un territoire à chaque nationalité soviétique. Bien que très éloignée, des milliers de personnes décident cependant de partir s’y installer, à la fois en pensant mettre fin à un exode de plusieurs siècles, mais aussi afin de s’éloigner le plus possible d’une Europe devenue folle sous le joug d’Hitler. Très vite, les premiers immigrants sont rejoints par de nombreux autres, venus de France, des Etats-Unis, ou encore d’Amérique du Sud. Cependant, même si la population juive atteint, dans sa meilleure période, environ 30.000 personnes, on restait très loin du demi-million qu’espérait Staline.

Même si le Birobidjan a connu un seconde vague d’immigration juive à la fin de la Guerre, la création de l’Etat d’Israël a mis fin au rêve soviétique de peupler la région. Le Birobidjan a perdu lentement sa population juive, un phénomène de départs amplifié après la chute de l’URSS en 1991. Aujourd’hui, les traces du judaïsme sont bien maigres. Il ne resterait à peine que 2000 Juifs dans la région, une synagogue et quelques inscriptions en yiddish

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>