19/06/2017 : Le nomade land est le nouvel eldorado

Dernière journée en Mongolie à la découverte des somptueux paysages de steppes, entre Oulan Bator et Darkhan, aux confins de la Sibérie que nous retrouverons demain. Les paysages sont magnifiques et le mode de vie des éleveurs nomades semble immuable, rythmé par les saisons, dans le respect des traditions. Immuable ? Plus tout à fait. La Mongolie est en train de changer, même si la modernisation est visible surtout, pour le moment, à Oulan Bator, la capitale qui abrite près du tiers des 3 millions d’habitants que compte le pays.

Il règne en Mongolie une atmosphère de ruée vers l’or et d’euphorie économique. Grâce à ses vastes ressources naturelles (charbon, or, cuivre et autres minerais et métaux rares), le pays de Gengis Khan connait une croissance économique sans précédent (17,3% de croissance en 2011, record mondial!!!). Les richesses naturelles de la Mongolie étaient connues depuis longtemps, grâce notamment au travail des géologues soviétiques. Mais les coûts d’extraction étaient bien trop élevés. Les choses ont bien changé et les multinationales investissent en masse en Mongolie pour récupérer « leur » part du trésor mongol. Le projet minier le plus important est celui d’Oyu Tolgoi, au Sud du désert de Gobi, qui devrait se placer parmi les trois plus grandes mines de cuivre et d’or au moment de son ouverture l’année prochaine. Le groupe nucléaire français Areva a signé aussi un accord de partenariat avec le gouvernement mongol pour l’exploitation de deux gisements d’uranium dans le Sud-Est du pays.

La Mongolie est en pleine mutation. Elle est, aujourd’hui, le nouvel eldorado !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>