02/06/2017 : Nicolas, Alexandra, Alexis et tous les Romanov

Ekaterinbourg tient une place particulière dans l’Histoire de la Russie. La 4e ville du pays (aujourd’hui 1,4 million d’habitants) a porté pendant toute la période soviétique (de 1924 à 1991) le nom de Sverdlovsk, d’après Iakov Sverdlov, un révolutionnaire qui ordonna l’exécution du tsar Nicolas II et de toute sa famille.

Pendant la Révolution russe, Nicolas II, qui avait abdiqué en mars 1917, fut déplacé en Sibérie, à Tobolsk, pour le mettre à l’abri des débordements à Saint-Pétersbourg. La victoire bolchévique transforma son exil à Tobolsk en détention à partir de mai 1918, à la villa Ipatiev à Ekaterinbourg. C’est dans cette maison que le dernier tsar, Nicolas II, la tsarine Alexandra, leurs filles Maria, Olga, Tatiana et Anastasia, ainsi que le tsarévitch Alexis, furent exécutés dans la nuit du 16 juillet 1918. Leurs dépouilles furent transportées à quelques kilomètres de là, pour être brûlées. A cet emplacement, aujourd’hui appelé Ganina Yama, ont été construites, en 2000, 7 chapelles, une pour chacun des membres de la famille impériale assassiné. Quant à la maison Ipatiev, le théâtre du drame, elle fut détruite en 1977, une destruction menée par un certain Boris Eltsine, alors Premier secrétaire du parti communiste de Sverdlovsk. A son emplacement, a été élevée la monumentale église de Tous-les-Saints (ou église du Sauveur) qui commémore la canonisation des Romanov par l’église orthodoxe russe en 2000.

C’est cette histoire tragique que nous découvrons aujourd’hui à Ekaterinbourg. Une visite égayée par une pause au Traveler’s Café, tenu par Alexei Greshko, un ancien collaborateur de Salaün Holidays installé à Ekaterinbourg. Le monde est bien petit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>